silence


Le Nom sur le bout de la langue

Posted on juin 24th, by Webmaster in 1986-1994, M-O. Commentaires fermés sur Le Nom sur le bout de la langue

Le Nom sur le bout de la langue, POL, 1993 (Gallimard folio, 1995).
 

Une jeune femme promet à un homme de retenir son nom. Un jour ce nom lui fait soudain défaut. Ce défaut lui brûle les lèvres. Le désespoir la gagne.

Pascal Quignard
 

TABLE DES MATIÈRES : 

Froid d’Islande                          7

Le nom sur le bout de la langue   17
Petit traité sur Méduse                53

 Lien vers l’éditeur http://www.folio-lesite.fr/Catalogue/Folio/Folio/Le-nom-sur-le-bout-de-la-langue
 

 
 


Rhétorique spéculative

Posted on juin 24th, by Webmaster in 1995-2006, Q-R. Commentaires fermés sur Rhétorique spéculative

 

Rhétorique spéculative, Calmann-Lévy, 1995 (Gallimard folio 1997).

«J’appelle rhétorique spéculative la tradition lettrée anti-philosophique qui court sur toute l’histoire occidentale dès l’invention de la philosophie. J’en date l’avènement théorique à Rome, en 139. Le théoricien en fut Fronton. L’expression courante “C’est un littéraire” n’est pas une insulte. Elle est dotée de sens. Elle renvoie à une tradition ancienne, marginale, récalcitrante, persécutée, pour laquelle la lettre du langage doit être prise à la littera. Cette tradition oubliée est la violence de la littérature.»

Pascal Quignard

TABLE DES MATIÈRES

 

PREMIER TRAITÉ. Fronton    11

IIe TRAITÉ. La langue      89

IIIe TRAITÉ. De deo abscondito   103

IVe TRAITÉ. Sur Johann Wolfgang von Goethe 131

Ve TRAITÉ. Gradus   137

VIe TRAITÉ. Minuscule traité sur les Petits Traités      195

 Lien vers l’éditeur http://www.folio-lesite.fr/Catalogue/Folio/Folio/Rhetorique-speculative


Les Paradisiaques

Posted on juin 23rd, by Webmaster in 1995-2006, P. Commentaires fermés sur Les Paradisiaques

 

   

Les Paradisiaques, (Dernier Royaume IV), Grasset, 2005 (Gallimard folio, 2007).

« Nous dépendons de nos lieux plus encore que de nos proches. »
Pascal Quignard

 Lien vers l’éditeur http://www.grasset.fr/les-paradisiaques-9782246679318

http://www.folio-lesite.fr/Catalogue/Folio/Folio/Les-paradisiaques

TABLE DES MATIÈRES


Georges de La Tour

Posted on juin 22nd, by Webmaster in 1986-1994, G-L. Commentaires fermés sur Georges de La Tour

Georges de La Tour, Flohic, 1991 (2nde édition, Galilée, 2005.)

PRÉSENTATION

« Racine disait que la scène est un lieu qui n’est pas, en un temps qu’on ignore, à huit heures du soir, éclairé par des chandelles de suif, et qui ne se retrouve jamais à l’aube, quelque peine qu’on se donne pour le rechercher au plus lointain recoin des ruelles de la cité où l’on vit.

Georges de La Tour est paru aux éditions Flohic en 1991. La présente édition, corrigée et entièrement recomposée, est définitive. »

P. Q.

Lien vers l’éditeur


Écrits de l’Éphémère

Posted on juin 19th, by Webmaster in 1995-2006, E-F. Commentaires fermés sur Écrits de l’Éphémère

 

Écrits de l’éphémère, avec des dessins originaux de Valerio Adami, Galilée, 2005. 

Présentation :

« Le 22 mars 1968 j’étudiais la philosophie à Nanterre auprès d’Emmanuel Levinas. Fin mai et début juin j’écrivis un livre que je consacrai à la Délie de Scève. En juillet je l’adressai par la poste aux éditions Gallimard. Je pris le train vers la Loire. Je repris l’orgue d’Ancenis. Louis-René des Forêts, Michel Deguy, Raymond Queneau acceptèrent le livre. Je revins à Paris. Louis-René des Forêts me présenta à Aimé Maeght et me fit rencontrer ceux qui animaient avec lui la revue L’Éphémère : André du Bouchet, Jacques Dupin, Gaëtan Picon, Yves Bonnefoy. Michel Leiris et Paul Celan me proposèrent de traduire des œuvres anciennes.

Il est vrai qu’il m’est arrivé d’appuyer sur le bouton de sonnette.
J’ai appuyé. J’ai appuyé.
Je ne puis nier que la porte se soit ouverte sous … Read More »


L’Enfant au visage couleur de la mort

Posted on juin 18th, by Webmaster in 1995-2006, E-F. Commentaires fermés sur L’Enfant au visage couleur de la mort

   

L’Enfant au visage couleur de la mort, Galilée, 2006 (2nde édition de Le Secret du domaine, publié en 1980 avec des illustrations de Jean Garonnaire aux éditions de L’amitié).

PRÉSENTATION

« “Ah ! Vieille ! À qui je parle je réponds. Je marche avec lenteur parce que c’est mon dernier voyage de vivante. Je regarde avec attention tout ce que je vais perdre. Je regarde ainsi le ciel et les champs. J’entends ainsi les oiseaux et l’air résonner dans les feuilles des hêtres. Je respire ainsi l’air et le vent qui passe. Ainsi je te parle et ainsi je te salue car là où je vais, là est la mort, et là ni le ciel ni les champs ne s’étendent, ni l’oiseau ne chante, ni les feuilles ne bougent, ni l’air ni le vent ne passent. Là les lèvres ne se desserrent pas … Read More »


Petits traités, Adrien Maeght, 1990 (folio 1997)

Posted on juin 17th, by Webmaster in 1986-1994, P. Commentaires fermés sur Petits traités, Adrien Maeght, 1990 (folio 1997)

 

   

Petits Traités, Tomes I à VIII, Adrien Maeght, 1990 (Gallimard folio, tomes I et II, 1997).

Petits Traités, Gallimard folio, tomes I et II, 1997.
Tome I

Les Petits traités furent longtemps inaccessibles. Commencés en 1977, achevés en 1980, refusés par de nombreux éditeurs, les huit volumes ont attendu 1991 pour paraître dans leur intégralité.
C’était à mes yeux une quête mythique.
Les Petits traités recueillent les os calcinés dans ce qui reste du feu le plus ancien, prélèvent les taches sur les rideaux de litière, fouillent les crevasses des grottes, surprennent l’énigme du rejet de la lettre z au bout de l’alphabet français, ramassent les peurs dédaignées, la queue de la cédille, les petits doigts qui parlent, la relique de la pensée.
Pascal Quignard.

Tome II
Les

Petits traités ne sont ni des essais ni des fictions. Cela n’entrait dans aucun genre. C’étaient de courts arguments déchirés, … Read More »