M-O


M-O

Posted on janvier 14th, by Webmaster in M-O. Commentaires fermés sur M-O

Medea, précédé de Danse perdue. Ritournelles, 2011.
Michel Deguy, Seghers, 1975.
Les Mots de la terre, de la peur, et du sol, avec des pointes-sèches de Louis Cordesse, Clivages, 1978 (2nde édition in Écrits de l’éphémère, Galilée, 2005).
Mourir de penser, (Dernier Royaume IX), Grasset, 2014. (Gallimard folio, 2016)

Le Nom sur le bout de la langue, POL, 1993 (Gallimard folio, 1995).
La Nuit sexuelle, Flammarion, 2007 (Éditions J’ai lu, 2009).

L’Occupation américaine, Le Seuil, 1994 (Gallimard folio, 1996).
Les Ombres errantes, (Dernier Royaume I), Grasset, 2002 (Gallimard folio, 2004).
L’Origine de la danse, Galilée, 2013.


Les Mots de la terre, de la peur, et du sol

Posted on janvier 11th, by Webmaster in 1969-1978, M-O. Commentaires fermés sur Les Mots de la terre, de la peur, et du sol

Les Mots de la terre, de la peur, et du sol. Avec des pointes-sèches de Louis Cordesse, Clivages, 1978 (2nde édition in Écrits de l’éphémère, Galilée, 2005)


Mourir de penser

Posted on juin 28th, by Webmaster in 2007-2014, M-O. No Comments

 

  

Mourir de penser, Dernier royaume IX, Grasset. Paru le 10 septembre 2014. (Gallimard folio 2016)

« Penser n’est pas une fonction de l’esprit. C’est un sens du corps. À la vérité il y a quatre sens de l’esprit. Rêver, lire, penser, méditer. »

Lien vers l’éditeur http://www.grasset.fr/mourir-de-penser-9782246852032

http://www.folio-lesite.fr/Catalogue/Folio/Folio/Mourir-de-penser

TABLE


Michel Deguy

Posted on juin 28th, by Webmaster in 1969-1978, M-O. No Comments

Michel Deguy, Seghers, 1975.
 

L’œuvre de Michel Deguy, abondante, publiée dans; des lieux multiples; est pourtant une œuvre secrète. Sollicitée par une langue qui puisse dire « l’époque », elle s’expose avec témérité dans toutes ses passions. L’essai de Pascal Quignard tente de restituer à son “chaos nécessaire” la complexe expérience de langue que constitue la lecture de Michel Deguy.
 

TABLE DES MATIÈRES

 

Présentation par PASCAL GUIGNARD
1. Tenter non une étude linguistique… 5
2. Profils trop encrés lesquels.. . 7
3. Lèvres où tremble la terre et s’ouvrent… 15
4. Gnomon sans que le soleil fasse ombre… Z1
5. Ge, re, syn, dis, para, apo… 27
6. Citant paroir à comparaître et langue comme parloir.. 41
7. Figurants pour autant de figures. .. 53
8. Ulysse «in-comparablement» déçu… 61

CHOIX DE TEXTES
0 la grande apposition du monde… 71
Lacis de centres dans le hall… 72
Tu me manques… 73
Quadratures       … Read More »


Medea

Posted on juin 24th, by Webmaster in 2007-2014, M-O. Commentaires fermés sur Medea

Medea, précédé de Danse perdue. Ritournelles, 2011.


L’Origine de la danse

Posted on juin 24th, by Webmaster in 2007-2014, M-O. Commentaires fermés sur L’Origine de la danse

L’Origine de la danse, Galilée, 2013.

Dans l’eau du ventre ils se dépliaient, ils touchaient, ils exploraient, appuyant le pied sur un point d’élan ils gravitaient, ils tournaient et se retournaient, dans l’ombre, ils dansaient presque.Tout à coup ils dansent vraiment — tout à coup ils surgissent dans la lumière, dans le froid, dans l’air, et là ils tombent. Ils s’effondrent dans la décoordination, dans la non motricité, dans la défaillance musculaire. Ils ne sont plus des fœtus, ils sont devenus des enfants envahis de souffle, immergés dans l’air lumineux et l’audition d’une langue parlée dont ils n’ont pas l’usage. Ils ne nagent plus dans l’eau nourrissante de Celle-qui-est-sans-nom-dans—leur-mère-avant-d’être—leur—mère.
Une fois tombés sur la terre, l’air a envahi tout leur corps comme une tempête. Alors les quatre fers en l’air, ils agitent les deux jambes, ils lancent en l’air les deux bras, … Read More »


Le Nom sur le bout de la langue

Posted on juin 24th, by Webmaster in 1986-1994, M-O. Commentaires fermés sur Le Nom sur le bout de la langue

Le Nom sur le bout de la langue, POL, 1993 (Gallimard folio, 1995).
 

Une jeune femme promet à un homme de retenir son nom. Un jour ce nom lui fait soudain défaut. Ce défaut lui brûle les lèvres. Le désespoir la gagne.

Pascal Quignard
 

TABLE DES MATIÈRES : 

Froid d’Islande                          7

Le nom sur le bout de la langue   17
Petit traité sur Méduse                53

 Lien vers l’éditeur http://www.folio-lesite.fr/Catalogue/Folio/Folio/Le-nom-sur-le-bout-de-la-langue
 

 
 


L’Occupation américaine

Posted on juin 24th, by Webmaster in 1986-1994, M-O. Commentaires fermés sur L’Occupation américaine

L’Occupation américaine, Le Seuil, 1994 (Gallimard folio, 1996).
 

L’Occupation américaine. En France, à la fin des années cinquante, dans une petite ville sur le bord de la Loire, Marie-José Vire aime Patrick Carrion depuis toujours. Adolescents, ils assistent à l’installation des bases américaines et de leur féerie. La fascination qu’exercent sur eux les objets, les voitures, les vêtements, les chants inconnus désordonné et enfièvre leur amour.Patrick et Marie-J osé, accroupis derrière les fils de fer barbelés, se tenant très fort par la main, épient.
Puis ils pénètrent dans l’autre monde.
Pascal Quignard

 

TABLE DES MATIÈRES  

PREMIÈRE PARTIE.  Meung,              7
DEUXIÈME PARTIE.  Le Royaume,    49
TROISIÈME PARTIE.  Sécession,      93
QUATRIÈME PARTIE.  Nirvana,       165

 Lien vers l’éditeur
 

 
 


La Nuit sexuelle

Posted on juin 23rd, by Webmaster in 2007-2014, M-O. Commentaires fermés sur La Nuit sexuelle

 

                

La Nuit sexuelle, Flammarion, 2007 (Éditions J’ai lu, 2009).Quand on sonde le fond de son cœur dans le silence de la nuit on a honte de l’indigence des images que nous nous sommes formées sur la joie. Je n’étais pas là la nuit où j’ai été conçu. Une image manque dans l’âme. On appelle cette image qui manque « l’origine ». Nous cherchons cette image inexistante derrière tout ce qu’on voit. Je cherche à faire un pas de plus vers la source de l’effroi que les hommes ressentent quand ils songent à ce qu’ils furent avant que leur corps projette une ombre dans ce monde. Si derrière la fascination, il y a l’image qui manque, derrière l’image qui manque, il y a encore quelque chose : la nuit. Il y a trois nuits. Avant la naissance ce fut la nuit. C’est la … Read More »


Les Ombres errantes

Posted on juin 22nd, by Webmaster in 1995-2006, M-O. Commentaires fermés sur Les Ombres errantes

 

    

Les Ombres errantes Dernier royaume I, Grasset, 2002 (Gallimard folio, 2004).

« Il y a dans lire une attente qui ne cherche pas à aboutir. Lire c’est errer. La lecture est l’errance. »

Pascal Quignard

 

Lien vers l’éditeur http://www.grasset.fr/les-ombres-errantes-9782246637417

http://www.folio-lesite.fr/Catalogue/Folio/Folio/Les-Ombres-errantes

 

TABLE DES MATIÈRES