Paris 1969-1994

1969 : Juillet, Pascal Quignard est engagé comme lecteur chez Gallimard. Août, paraît L’Être du balbutiement, essai sur Sacher-Masoch, au Mercure de France. Le 1e octobre, il épouse à la mairie de Boulogne-Billancourt Marie-Françoise Oberrieder. Le couple habite rue Poliveau dans le 5e arrondissement de Paris.

1970 : Pascal Quignard traduit l’Alexandra de Lycophron à la demande de Paul Celan. Paul Celan se suicide. André du Bouchet décide d’arrêter « L’éphémère ».

1971-1972 : Service militaire de janvier 1971 à août 1972. Après deux mois de classe à Fontainebleau, Pascal Quignard est affecté au Train des équipages, au Camp des Loges, à Saint-Germain-en-Laye, où il devient chauffeur de la 2 CV camionnette du vaguemestre.

Sept.1972-sept.1974 : Pascal Quignard enseigne à l’université de Vincennes (littérature grecque et romaine, littérature du Moyen Âge et de la Renaissance).

1972 : 29 novembre, naissance à Paris de son fils Guillaume, Joachim. Le second prénom est choisi en hommage à Joachim du Bellay.

1973 : Pascal Quignard publie « Le manuscrit sur l’air ». À la Bibliothèque nationale il établit les Oeuvres complètes de Maurice Scève et traduit des oeuvres de Damascius et de Denys l’Aréopagite.

1974 : Publication de La Parole de la Délie et des Œuvres complètes de Maurice Scève au Mercure de France. 3 octobre 1974, 1er entretien sur Scève dans « Les matinées de France Culture ».

1974-1976 : Pascal Quignard est lecteur-correcteur de grec à la librairie Eugène Belin.

1975 : Michel Deguy. Période de dépression.

1976 : Entrée au comité de lecture de Gallimard. Publication de Le Lecteur.

1977 : Novembre. Pascal Quignard enregistre Alexandra de Lycophron sur France-Culture. Début de la rédaction des Petits traités (achevés en 1980). Refus des éditeurs. Les 3 premiers tomes (sur 8) seront publiés de 1981 à 1985 aux éditions Clivages.

1978 : 2 Janvier, 1e émission avec Alain Veinstein à France Culture. Pascal Quignard lit Le Lecteur et interprète au piano le plan de son livre.

1979 : Le Secret du domaine. Période de dépression.

1980 : Paraît son premier roman, Carus, qui obtient le Prix des Critiques.

1981 : Le petit Cupidon.

1982-1992 : Psychanalyse avec André Auscher. Deux ans après le début de l’analyse, revenance de Cäzilia Müller, début de la rédaction de Le Salon du Wurtemberg.

1984-1987 : Plusieurs publications (Une grenouille d’Ulubres, Origine de l’objet livre, Le mot contemporain, Le Vœu de silence.)

1984 : Les Tablettes de buis d’Apronenia Avitia.

1985 : Une gêne technique à l’égard des fragments.

1986 : Le roman Le Salon du Wurtemberg connaît un énorme succès et de très nombreuses rééditions.

1986-1990 : Étude du violoncelle à la Schola Cantorum.

1987 : La Leçon de musique.

1987-1990 : Pendant deux ans, boulevard Raspail, conférences à l’École des Hautes Études en sciences sociales sur l’origine du roman.

1988 : Conseiller du Centre de Musique Baroque de Versailles. À la demande de Jordi Savall, il préside le Concert des Nations.

1989 : Nomination par Antoine Gallimard au Comité de direction des Éditions Gallimard. Il en devient le Secrétaire général. Publication de « La déprogrammation de la littérature » dans Le Débat. Publication de Les Escaliers de Chambord aux éditions Gallimard.

1990 : 15 février, à l’occasion de la sortie de la version espagnole du Salon du Wurtemberg aux Éditions Versal, « retrouvailles » avec Cäzilia Müller à Barcelone. Publication de Kong-souen Long, Sur le doigt qui montre cela chez Michel Chandeigne, des huit tomes des Petits traités grâce à Alain Veinstein, de La Raison grâce à Patrick Mauriès, de Albucius chez Paul Otchakovsky-Laurens.

1991 : Pascal Quignard divorce de Marie-Françoise Oberrieder. Martine Saada devient sa compagne. Publication de Georges de La Tour, de Tous les matins du monde. 18 décembre, sortie du film d’Alain Corneau Tous les matins du monde adapté du roman éponyme. Le succès du film à l’étranger attire l’attention sur Pascal Quignard.

1992 : Grâce à François Mitterrand, fondation du Festival d’Opéra et de Théâtre baroques à Versailles. Publication de Fronteira au Portugal, dans le palais de Fernando de Mascarenhas, dans le lieu même des azulejos du roman.

1993 : 18 avril, création de Le Nom sur le bout de la langue, oratorio de Michèle Reverdy d’après le conte publié chez P.O.L.

1994 : Pascal Quignard démissionne de la présidence du Concert des Nations, dissout le Festival d’Opéra et de Théâtre baroques du palais de Versailles, démissionne des fonctions de Secrétaire général et du comité de lecture des éditions Gallimard pour se consacrer entièrement à l’écriture et s’installe à Sens dans l’Yonne. Publication de Le Sexe et l’effroi, L’Amour conjugal avec Pierre Skira, Les Septante avec Pierre Skira, L’Occupation américaine aux éditions du Seuil.