Ethelrude et Wolframm

EthelrudeW, 1eCouv
Ethelrude et Wolframm, Claude Blaizot, 1986 (2nde édition définitive, Galilée, 2006).  

PRÉSENTATION

« “Ethelrude redressa brusquement la tête et lui répondit, elle même sans hausser la voix :
– Wolframm, pourquoi le désir, l’envie, la peur, l’angoisse ne se sont-ils jamais, au grand jamais, séparés ?
Le visage de Wolframm pâlit tout à coup. Il se couvrit d’une sorte de buée. Un rayon de soleil vint se poser sur son nez et l’œil droit. L’arête de son nez luisit dans l’ombre. Wolframm se tut quelques instants. Puis il dit :
– J’ai plus difficile, Ethelrude.
Les épaules d’Ethelrude s’inclinèrent subitement, avec une petite secousse. Wolframm s’approcha d’elle. Wolframm se baissa et lui dit en chuchotant :
– Ethelrude, pourquoi chacun a-t-il honte de ce qui est commun à tous ?”

Ethelrude et Wolframm fut composé par François Da Ros en 1985, tiré à 135 exemplaires et proposé par Claude Blaizot à un concours de reliures. Les livres reliés furent exposées en 1986. La présente édition, corrigée, entièrement recomposée, est définitive. »

P. Q.

 
Lien vers l’éditeur