Tous les matins du monde

     MatinsMonde_1eCouv
Tous les matins du monde, Gallimard, 1991 (Gallimard folio, 1993).  
«Il poussa la porte qui donnait sur la balustrade et le jardin de derrière et il vit soudain l’ombre de sa femme morte qui se tenait à ses côtés. Ils marchèrent sur la pelouse.Il se prit de nouveau à pleurer doucement. Ils allèrent jusqu’à la barque. L’ombre de Madame de Sainte Colombe monta dans la barque blanche tandis qu’il en retenait le bord et la maintenait près de la rive.Elle avait retroussé sa robe pour poser le pied sur le plancher humide de la barque. Il se redressa. Les larmes glissaient sur ses joues. Il murmura:
— Je ne sais comment dire: Douze ans ont passé mais les draps de notre lit ne sont pas encore froids.»
 
Lien vers l’éditeur http://www.folio-lesite.fr/Catalogue/Folio/Folio/Tous-les-matins-du-monde

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Blanche/Tous-les-matins-du-monde